· 

Notre parcours du combattant pour l'obtention du FARU

 

Comme nous vous l'indiquions sur notre page d'accueil, nous avons été contraints pour des mesures de sécurité de quitter notre maison infestée par la Mérule et de nous loger dans un meublé. Vous vous doutez bien que ce logement a un coût pour nous. En effet, nous devons maintenant payer tout en double. C'est à ce titre là que nous avons demandé le FARU (Fonds d'Aide au Relogement d'Urgence). Dès le 10 octobre nous nous sommes rendus à la sous-préfecture afin de demander l'activation de ce fonds. On nous a écouté avec attention ce jour-là...Et bien devinez quoi, le 31 octobre quand nous nous sommes à nouveau présentés presque 3 semaines après, rien n'avait été mis en place ni par la sous-préfecture, ni par la mairie, ni par la  direction départementale des Territoires (DDT) . La personne qui nous a reçu était en train de regarder sur Internet à quoi servait le FARU!!! Il Nous nous sentons totalement bafoués dans nos droits et cette inertie des pouvoirs publics continue de mettre en danger notre famille. Nous avons à nouveau contacté LA PRESSE ET LA RADIO.